Saison 2014

§  13. Enduro de Bure: dernières manches du Championnat CH

Hello,

Un dernier article pour ma saison d’enduro suite à la finale qui avait lieu samedi et dimanche à Bure. J’avais à cœur de finir le championnat sur une bonne note et de défendre ma place sur le podium final du championnat. J’ai commencé la journée un peu « perdu » tellement la première spéciale était rapide et large, puis j’ai pris mes marques et accéléré au fur et à mesure de la journée pour terminer 3ème du jour, derrières les incontournables Jonathan Rossé et Christophe Robert. Le dimanche, malgré une météo pluvieuse et des spéciales de plus en plus piégeuses, j’ai bien roulé, toujours 3ème, avant de perdre toute mon avance à la mi-journée sur 3 chutes en l’espace de 4 spéciales. Heureusement, j’ai su me ressaisir, grâce notamment aux encouragements de mes spectateurs pour finir à nouveau 3ème (merci au Garage des Damiers qui a fait le déplacement, Sylvie, José et mes parents !). Ces bons résultats me donnent droit au titre de vice-champion de la catégorie reine, inter Open. Je termine donc la saison 5 points derrière Christophe Robert sur son Husqvarna 450 et 5 points devant Jonathan Rossé qui a manqué plusieurs manches pour prendre part au championnat d’Europe. Si l’on m’avait annoncé ça en début de saison, je n’y aurais surement pas cru…

Je suis super content de ma saison qui s’est déroulée sans soucis et m’a permis de progresser techniquement et de prendre confiance. Je dois aussi dire merci à Emilie qui s’est vraiment dédiée à ma réussite en mettant souvent de côté ses entraînements pour m’offrir une assistance irréprochable ou encore me recadrer dans les moments difficiles ! Le résultat final lui appartient autant qu’à moi…

Je me réjouis déjà d’attaquer la saison prochaine et vais me préparer au mieux durant tout l’hiver pour être au top ! Avant cela, je vais prendre du bon temps, toujours sur 2 roues avec 2 courses particulières : un enduro en VTT le 20 septembre (surprise, j’ai jamais fait !) puis le Roc d’Azur en VTT tandem avec Emilie (surprise, on n’a jamais fait non plus !).

Je ne manquerai pas de vous donner des news et espère que mes résultats vous auront satisfaits et motivés à me soutenir pour la saison prochaine.

A+

Cédric #15








§  12. Enduro Saône 2014
J’ai roulé à l’enduro de Saône ce week-end. Comme lors de chaque course cette saison, je n’ai pas connu de problèmes. On a eu droit à 2 belles spéciales de 7 et 11 minutes, une météo sympa et, du coup, un max de plaisir sur la moto. Je termine la course en 4ème position derrière Rossé, Robert et Fellay. Je suis satisfait de ma manière de rouler dans les portions plates, mais je n’ai pas assez attaqué dans les parties techniques et je me suis en peu relâché au dernier tour. Du coup, pas de cadeau, je me vois éjecté du podium lors de la dernière spéciale… pour 3.5 secondes. Ça me donne une bonne leçon et je vais tâcher de rectifier le tir le week-end prochain à Bure pour monter encore sur le podium cette fin de saison.
Avec ces résultats, Christophe Robert reprend la tête du championnat pour 1 point devant moi. Jonathan Rossé remonte à la 3ème place du général. Ça va donc se jouer la semaine prochaine du côté de Bure lors de la finale.
Encore un grand merci à Emilie pour l'assistance, à mes parents, Sylvie pour les encouragements et José pour les photos. Vu comme je m'applique en passant vers vous, il me faudrait une personne dans chaque virage et je gagnerais toutes les courses ;-)
A+
Cédric #15

 






PS: Comme je ne peux pas mettre l'entier des photos...(dommage...), vous trouverez ci-dessous un petit diaporama d'un peu moins de 2min qui vous permettra de voir une grande partie des  photos du week-end, prises par José!


 



§  11. Endurance d'Orny

Hello,
Voilà un bon week-end de course pour la reprise après les vacances : l’endurance d’Orny à 2 pas de la maison sur une piste de plus de 12km arrosée à souhait.
Tout commence le vendredi soir avec une course à pied sur le parcours du lendemain… Pas moi, je vous rassure, je suis pas fou, mais Emilie s’y essaie et remporte la catégorie dames ! Ça me met la pression pour samedi car du coup, je dois aussi gagner pour faire autant bien qu’elle. Et c’est ce qu’il va se passer, je remporte pour la 3ème fois d’affilée cette course. C’est aussi ma 11ème victoire en endurance en individuel et la 7ème de suite. Cette fois-ci, je dois quand-même dire merci à ma chérie qui a su prendre un risque conséquent pour me mener à la victoire, explications :
J’ai un réservoir plus petit que celui d’une moto d’enduro et je sais que je tiens au moins 1H avec le plein. Emilie est chargée de décider à quel tour m’arrêter en calculant suivant le temps au tour. Elle me fait m’arrêter après 3 tours, soit 52 minutes. Ensuite elle mesure la consommation pour ces 3 tours et remarque qu’il me manquerait quelques décilitres pour faire un 4ème tour. Du coup, elle décide quand-même de me faire faire 4 tours et de prendre le risque en se disant que la piste a séché et qu’on a renversé un peu d’essence au 1er ravitaillement. Ça fonctionne de justesse – au dl près ! – et je gagne finalement avec quelques minutes d’avance devant Thomas Schranz (qui sera déclassé), Yann Thévenaz et Richard Borer.

Voilà pour les brèves du week-end, le tout avec une petite entorse à la cheville, faite le mercredi d’avant, mais qui ne m’a heureusement pas trop fait souffrir. Je veux encore dire merci aux personnes qui sont venues m’encourager : la famille Monti, Sylvie, José, Franz, mes parents et le garage des Damiers + quelques membres du moto club de Cossonay.

rdv à Saône le WE prochain
A+
Cédric









§  .10 Enduro: championnat de France à Villebret
J’ai pu prendre part au championnat de France à Villebret le week-end dernier. Mon but était d’engranger de l’expérience en allant me frotter à des pilotes de haut niveau et de voir si je pouvais me rapprocher des meilleurs pilotes privés. 
J’ai fait un bon week-end de course en élite E1 avec une 6ème place samedi et une 5ème dimanche. Je ne pouvais pas espérer beaucoup mieux quand on sait que les 4 premiers sont des avions de chasse : Bourgeois gagne devant Nambotin (2x champion du monde…), Larrieu et Boissière qui abandonne le dimanche. J’ai pu me battre avec Veille et Rudy Cotton durant les 2 jours. Je suis surtout satisfait de mes chronos dans la spéciale en ligne. J’y ai pris beaucoup de plaisir et je vois que j’attaque plus dans les portions techniques vraiment typées enduro genre montées, dévers, racines etc. Le dimanche je termine même 4ème élite privé (catégorie qui regroupe tous les pilotes E1 + E2 + E3 qui ne sont pas dans un team officiel) et mon temps m’aurait conduit à la 10ème place juniors

Côté assistance, c’était assez sport pour Emilie. Tous les coureurs ont au moins 2 personnes avec eux. Alors pour assumer les spéciales et les ravitaillements plus la mécanique du soir toute seule, c’est chaud ! Sans compter sur un gros « embourbage » du bus à la SP1 qui l’a obligée à faire du stop avec le jerrican pour venir me ravitailler, puis courir 1,5km, toujours avec le jerrican pour récupérer le bus et continuer la journée. Je n’en reviens toujours pas !

La moto et tout le reste fonctionnent toujours super bien ! Petite anecdote de la seule « panne » que j’ai eue : sur une route goudronnée à plat je pose ma main sur la barre du guidon et là mon moteur s’arrête d’un coup. Je flippe un peu avant de me rendre compte que j’ai moi-même appuyé sur le bouton de masse qui coupe le moteur… Félicitation Monsieur Evard ;-)

J’espère que mes bonnes impressions se confirmeront à Saône le 24 août prochain pour le championnat Suisse. En attendant, Emilie et moi partons une petite semaine en vacances, puis révision moteur pour attaquer l’endurance d’Orny, Saône et Bure dans les meilleures conditions.


A+, bye

Cédric #15





§  9. Ch. Europe d'enduro en Italie

Une première en championnat d’Europe…

Italie : pays du sud, soleil, terre sablonneuse, piste de cross rapide et liaisons tranquilles. Et bien pas du tout !


Santa Margherita c’est dans les collines, il a plu tous les jours et j’ai transpiré dès la première reconnaissance le jeudi matin ! Emilie et moi avons marché près de 40 km pour reconnaitre 3 fois chacune des 3 spéciales. Louna, notre chien, a dû en faire environ le double ;-)

Samedi matin, au départ, je suis un peu tendu car on s’élance directement dans la spéciale extrême, située dans un lit de rivière, pleine de galets et de marches. Je roule le premier tour avec un peu de marge car je n’ai jamais fait ce genre de spéciale et ça se passe plutôt bien. J’ai haussé un peu le rythme dès le deuxième tour et prends vraiment un max de plaisir sur ce parcours beaucoup plus technique que d’habitude. Je dois aussi avouer que, dans la spéciale en ligne (8,5km dans les bois), j’ai parfois un peu peur et n’ose pas attaquer au max. Il faut dire qu’on était à près de 100km/h entre les cailloux et les arbres sans avoir une visibilité exceptionnelle. La mécanique du soir se passe bien et je remets ma moto au parc, satisfait de ma journée. Je vais voir les résultats et bonne surprise : je termine 6ème en catégorie seniors E1, à 3 secondes du 5ème (sur 10 pilotes mais quand-même j’imaginais être dans les derniers). Au général, je termine 51ème sur un peu plus de 100 partants, ce qui me satisfait aussi pleinement.

Du coup, je vise la 5ème place pour dimanche, forcément ! Et je l’occupe jusqu’à la fin du 2ème tour. Malheureusement, je me bloque dans l’extrême et y perds un peu de temps. Puis la pluie arrive pour la dernière spéciale en ligne où je n’attaque pas assez (comme souvent quand il pleut !). Je perds une vingtaine de secondes et vois filer ma 5ème place. A nouveau 6ème, je suis tout de même super content de ce week-end de course. A nouveau, ma moto a super bien fonctionné et j’ai l’impression d’avoir progressé au fil des tours, réduisant l’écart avec les premiers. Je dois quand-même constater des écarts assez importants avec les vainqueurs, soit 4 à 10 secondes par minute suivant le terrain. Et comme en championnat Suisse, il y a un groupe de top pilotes qui occupent les 20 ou 30 premières places. Au passage, bravo à Jonathan Rossé qui termine 2 fois 2ème de la catégorie E1 et qui m’a donné quelques bonnes astuces tout au long du week-end.

Pour la suite, je peux espérer gagner de la vitesse dans les secteurs techniques et vais axer mon entrainement là-dessus. Je vais certainement retenter l’expérience la saison prochaine sur une course pas trop loin de la maison pour me mesurer aux cadors et voir si je progresse entre temps !

Je tiens à remercier particulièrement tous les contributeurs à mon projet sur ibelieveinyou.ch. Grâce à vous, j’ai vécu une expérience inoubliable et pleinement réussie ! Je crois aussi que c’est une excellente préparation au championnat Suisse pour finir la saison en beauté du côté de Saône et de Bure. Avant cela, je vais rouler à l’endurance d’Orny le 16 août. Si l’envie vous chatouille de venir m’encourager, n’hésitez surtout pas ! Que ce soit à Orny, à Saône ou à Bure… 

Bonnes vacances pour ceux qui en prennent 

A+
Cédric #15


§  8. Enduro de Latrecey

Hello !

Et voilà : ma première victoire en championnat Suisse inter Open est arrivée ce week-end à Latrecey ! J’ai pratiquement eu le week-end parfait grâce à une météo ensoleillée et chaude, 2 spéciales magnifiques, une moto qui marche d’enfer et ma chérie qui sprintait de spéciales en ravitaillements en VTT…

Pourtant, j’ai commencé par transpirer dans le premier bout de liaison suite à une petite chute dans une côte. J’ai plié un levier, tordu le guidon et un radiateur. J’ai roulé comme ça jusqu’au ravitaillement mais n’ai eu que 6 minutes pour redresser et continuer. J’ai fait des bons chronos toute la journée et pris un max de plaisir. Il faut dire qu’on a vu du goudron uniquement lorsqu’on traversait les routes, bonheur ! Seuls bémols : j’ai calé 2 fois bêtement en spéciale au 1er et au 3ème tour, à quelques mètres de l’arrivée. Autant dire que ça ne m’a pas calmé. Je dois avoir perdu entre 10 et 20 secondes en tout. Heureusement ça n’a pas eu d’influence au classement du jour, que je remporte en Open 35 secondes devant Steve Fellay et David Vernier. Au scratch, Kevin Murisier me devance de 17 secondes et on s’est tenu à 2 ou 3 secondes dans chaque spéciale toute la journée. Dommage pour le scratch que je commette ces 2 erreurs, ça aurait été serré !

Enfin, cerise sur le gâteau, je devrais passer en tête du classement annuel provisoire suite à l’absence de Christophe Robert qui roulait à l’Erzberg.

Prochain rdv d’enduro les 28-29 juin en Italie pour ma première manche en championnat d’Europe, et le 24 août à Saône en championnat Suisse.
Tout de bon d'ici là!
bye,
Cédric #15

§  7. Enduro Buzancy
Hello,
Soleil, averses, grêle… la météo était pour le moins variée à Buzancy, au nord de Verdun, ce week-end pour le championnat Suisse d’enduro, 4ème épreuve.
2 spéciales glissantes et peu techniques nous attendaient. Il fallait trouver le juste milieu entre l’attaque et la chute. En préparant mes affaires le samedi soir, je me souviens de ce même enduro la saison dernière qui ne m’avait pas franchement réussi avec plusieurs chutes et 2 chevilles froissées. Donc cette fois, pas question de refaire les mêmes erreurs ! Je dois rester sur mes roues, garder un peu de marge et surtout conserver mon calme quoi qu’il arrive. De ce côté je suis là je suis content de moi et l’objectif est atteint : une seule erreur spéciale et pas d’excitation, donc pas d’énergie ou de concentration perdue.
Par contre je suis un petit peu déçu de mon résultat final, avec une 5ème place inter Open (pareil au scratch Suisse car pas de juniors devant). Christophe Robert gagne pour la 3ème fois déjà, devant John Rossé puis Bieri qui aime ces conditions et Christiano Dos Santos qui a su rouler vite et sans erreur. Bravo à eux. Un point me réconforte : les pilotes avec qui je me bats souvent sur le sec (Murisier, Fellay ou encore Steiner) ont fait bien plus d’erreurs que moi malgré leur plus grande expérience.
Bref, je n’aimerai sans doutes jamais ces conditions hyper glissantes et des spéciales qui ne creusent pas, mais j’ai su limiter la casse et prendre du plaisir sur la moto. Je dois aussi remercier Emilie qui n’a pas eu une journée facile : plantée avec le bus à la spéciale 2, puis elle a pris la grêle. En plus on a dû sacrifier un ravitaillement car on n’était pas sûr de pouvoir ressortir. D’ailleurs ça n’a pas loupé…
Cette course marquait la moitié du championnat, clairement mené par Robert qui me distance de 17 points. Désormais Bieri est 3è, 9 points derrière moi. Il faudra encore compter avec Rossé qui va se voir créditer des points d’après ses résultats en championnat d’Europe et qui risque bien de me devancer suite à cela. Pour l’instant je suis pleinement dans le tir en me plaçant premier pilote « non pro » et je compte bien défendre ma place ! Pour cela, il faut commencer par mettre du gros gaz le 1er juin à Latrecey et viser le podium à chaque course.
A+
Cédric #15


§  6. Enduro Granges-sur-Vologne et la Grappe

Hello !
Deuxième manche du championnat Suisse ce week-end à Granges-sur-Vologne sous le soleil… Eh oui on a eu de la chance ! Pas qu’avec la météo d’ailleurs puisque les 2 spéciales étaient vraiment belles et les liaisons sympa avec des côtes et des pierriers qui m’ont bien fait transpirer.
Tout est bien allé pour moi avec tout de même une épaule un peu colorée de bleu après avoir croiser le chemin d’un arbre dans la ligne. Deux chute en liaison qui e valent un coude un peu gonfle, un levier de frein tordu et l’index droit qui grince. C’est peut-être pour ça que c’est bien allé, j’avais mal en freinant alors je freinais moins.
Côté chronos et résultats, je suis vraiment content de moi avec une 3è place en inter Open derrière Messieurs Rossé, vainqueur, et Robert 2è qui me distance de 1’30 et 1’10. Au scratch, je termine 4è à 1 seconde de Kevin Murisier alors que j’ai perdu 5-6 secondes dans le pierrier de la ligne au dernier passage. Dommage ! Je suis surtout beaucoup plus constant au fil de la journée bien que les conditions changent et je prends même du plaisir lors du premier passage dans les spéciales vierges.

Le week-end d’avant je me suis frotté aux cadors français à la Grappe de Cyrano. J’ai eu moins de réussite avec 2 chutes, 3 calages en spéciales et j’ai déraillé en liaison. Par contre, c’était un super entraînement avec 10 spéciales très variées et j’ai pu faire quelques bonnes places, dont un 10è temps scratch sur la piste de cross. J’ai aussi vu des points d’améliorations aux freinages et virages dans l’herbe. J’ai fini 22è scratch à 5 min des premiers sur 50 min de chronos. Vu le nombre de fautes en spéciales, c’est pas mal. Et puis Emilie et moi avons profité de cette belle région pleine de villages charmants et d’un enduro « tranquille » avec repas de midi offert pour les pilotes…

J’ai maintenant un week-end de pause (comprenez d'entraînement...) avant d’aller à Buzancy pour le championnat Suisse le 11 mai.

Tout de bon d’ici là !

Cédric

#15










§  5. Angora Payerne: soleil et mécanique
Dure journée ce samedi à Combremont-le-petit pour l’Angora qui devait faire pour moi un gros entrainement en motocross. J’ai connu un problème électrique dans la torche électrique de ma moto et j’ai mis toute la matinée pour le résoudre : entre remplacements de diverses pièces et essais de 1 à 3 tours. Comme quoi, même sur une Suzuki cela peut arriver. L’essentiel est d’avoir su trouver la panne et j’ai pu profiter de rouler l’après-midi, en passant un peu par tous les états d’âme : dernier à entrer sur la grille, 2 chutes au départ, des petits soucis de digestion et finalement un point au ventre juste avant la dernière manche. Voilà pour les points noirs, ça suffit ! Et puis je me suis dit que je devais surtout ne pas baisser les bras. Si de temps en temps il y a une journée plus compliquée comme celle-ci, je dois toujours aller au bout et engranger de l’expérience pour surmonter les prochains accros plus facilement. Beaucoup de plaisir tout de même sur ce magnifique tracé dans des conditions idéales et des résultats entre la 5ème et la 14ème place dans les 4 manches.
Maintenant, l’objectif est la Grappe de Cyrano le week-end prochain à Bergerac. C’est une classique Française ne comptant pas pour le championnat. Le but est de me mesurer aux meilleurs pilotes sur des spéciales herbeuses, ce qui n’est pas mon point fort. J’espère progresser un peu en me frottant aux tops pilotes et profiter d’une course sans « pression » du championnat. J’espère une place dans les 20 premiers scratch. Il y aura 10 spéciales différentes sur 2 jours de course où je vais donner le meilleur de moi avant la suite du championnat Suisse le 27 avril.
Meilleures salutations,
Cédric

§  4. Val de Lorraine - champ. Suisse enduro

Hello !
Voilà la saison d’enduro est lancée. J’étais ce week-end à Faulx pour la Val de Lorraine classique, les 2 premières manches du championnat Suisse. Je suis arrivé sur place jeudi soir pour les reconnaissances : plus de 30km de spéciales à connaître, dont la plupart en prairie. Le vendredi a donc vite passé et j’en avais plein la tête au moment de monter sur la moto samedi matin.

La journée du samedi s’est très bien passée. Hormis quelques erreurs de pilotage qui me coûtent au final 10 à 15 secondes, j’étais ravi de cette première course en 250 4t. La moto est beaucoup plus joueuse que ma précédente 450 et le compromis entre la maniabilité et la stabilité m’a bluffé.
Le dimanche a également été positif. J’ai été un peu gêné par des retardataires dans une spéciale et perdu environ 10 secondes. Rien de bien grave.
Le fait de rouler sur une moto de petite cylindrée change le pilotage. Je peux plus attaquer et dois encore acquérir quelques nouveaux réflexes pour gagner un peu de temps. J’ai déjà remarqué que j’étais plus rapide bien plus constant dans mes chronos, quelles que soit la texture ou les difficultés. En liaison, c’est aussi plus facile pour moi de rouler même avec des suspensions plus rigides.

Côté assistance, je ne me suis occupé de rien. C’est ma chérie qui s’est organisée avec sa maman et José pour que j’aie des lunettes et à boire à chaque spéciale et des ravitaillements nickels malgré l’avance importante que nous (les pilotes) avions sur l’horaire prévu et les emplacements un peu « pourris » des CH (un Dodge Dakota aurait été plus approprié que mon pauvre Jumpy ;-) ). Du coup un souci de moins pour moi, mes parents ont pu venir en spectateurs (pour la première fois en 10 ans de moto...) m’encourager dimanche et l’ambiance était cool ! Un grand merci aux 5 personnes qui se sont investies pour moi toute cette semaine (pour ne pas dire déjà tout l'hiver!).
Pour les résultats, le bilan est réjouissant : je me classe 2 fois 2è inter Open derrière Christophe Robert, sur qui je ne perds que 2 secondes par minute. Je n’avais encore jamais été si proche. Kevin Murisier, inter juniors, est venu s’intercaler entre nous grâce à son excellent niveau en prairie. Malheureusement, Steeve Fellay qui roule habituellement dans mes temps a dû abandonner le samedi sur casse mécanique. Je suis déjà tout fou de remettre ça à Grange sur Vologne fin avril ! Avant cela, je vais aller m’entraîner en motocross les 2 prochains week-ends et aussi prendre part à la Grappe de Cyrano le week-end de Pâques, histoire d’attaquer en spéciale aux côtés des stars de la prairie que sont Albepart, Bourgeois, Gauthier and co.
Merci à tous pour votre soutien, vos coups de main de dernière minute, conseils, encouragements, assistance et j’en oublie…
A+ Cédric

§  3. Pré-saison: entraînement moto
Hello,
7 mois que je n’avais pas roulé sur une piste de motocross… Alors ce week-end c’est en Italie à Pinerolo et à Castelnouvo que je suis allé m’entraîner. Tout fou comme un gamin, je pars en piste et là, mauvaise surprise : mon moteur ne prend pas les tours et n’a aucune puissance… Je retourne au bus pour une séance express de mécanique. Après avoir enlevé la patte que j’avais oubliée dans le filtre à air, ça fonctionne mieux. Et même diablement mieux ! Elle marche fort cette RMZ 250 homologuée équipée de la ligne FMF enduro et des suspensions préparées par Jean-Marie. Je m’en suis mis plein les bras toute la journée en roulant 5x 30 minutes samedi. Après une bonne nuit, j’ai remis ça le dimanche avant de rentrer en Suisse et de trouver la neige au Grand Saint-Bernard… Valais pays du soleil, tu parles ! ;-)
Bref, un bon week-end d’entraînement qui m’a fait travailler l’attaque, prendre un peu de vitesse et réveiller les bons réflexes. Et aussi profiter d’une bonne pizza le samedi soir ! Je crois que la clé en enduro c’est la diversité des qualités : boue, prairies, franchissements, ornières etc. Aujourd’hui, je prends du plaisir dans toutes les conditions, tant que je suis sur la moto.
Je vais continuer à travailler le pilotage et essayer de gagner encore de la vitesse d’ici la première course à Faulx fin mars. En parlant de course, je peux déjà vous donner quelques dates :
 











29-30.03 : champ. Suisse enduro Faulx
12 ou 13.04 : MX Payerne
19-20.04 : la Grappe de Cyrano (France, classique enduro)
27.04 : champ. Suisse enduro Grange sur Vologne
11.05 : champ. Suisse enduro Buzancy
23-25.05 : le Trèfle Lozérien (France, classique enduro)
31-1.06 : champ. Suisse enduro Latrecey
14 ou 15.06 : MX Broc
28-29.06 : champ. Europe enduro en Italie
16.08 : endurance Orny
24.08 : champ. Suisse enduro Saône
30-31.08 : champ. Suisse enduro Bure
D’ici là, je vous envoie mes meilleures salutations et me réjouis d’aller à Swiss Moto ce vendredi !
A+ Cédric

§  2. Premières courses de l'année

Hello!
Voilà déjà 2 courses au compteur cette année... 2 beaux parcours de ski de randonnée au Val de Bagnes et à la Dent de Valerette samedi dernier. Soleil, poudreuse et bonne forme physique: j'ai terminé cette course de coupe Suisse en 115è position sur 460 participants. C'est mieux que les résultats que j'avais obtenu jusqu'ici en ski. Cool! Et j'espère que ca va se confirmer sur la moto et sur le bike... Pour la petite histoire, j'ai été disqualifié de la première course pour avoir coupé le parcours. J'ai effectivement trouvé un super-raccourci qui m'a fait manquer une des quatre montées. En fait, je me suis planté en suivant le balisage. Pas terrible pour un enduriste! Mais on était ~50 coureurs dans le même cas.
Après plus de 3H de course à bloc et quelque 3'000 kcal dépensées, il fallait bien se détendre un peu. Rien de tel qu'une sortie moto en couple le dimanche... et un petit entraînement pour moi au passage. Attention messieurs, ma chérie maîtrise la 125 de cross et sait changer les BIB toute seule! ;-)






















A bientôt pour de nouvelles aventures, meilleures salutations
Cédric



§  1. L'entraînement se passe bien!

Physique, technique et quelques réglages sur la moto... Voilà mon programme d'ici fin février!
J'ai repris l'entraînement moto à Noël sur ma nouvelle Suzuki 250 endurisée et j'en suis super content. Je n'ai pas eu grand chose à modifier pour obtenir une moto qui me plaît. Du coup, je ne me pose pas plus de question: je roule comme un gamin. Je ne me lasse pas!
Côté physique, j'ai fini ma préparation de base - endurance de fond - en décembre. Depuis j'ai commencé à mettre de l'intensité et je continue d'entretenir l'endurance. J'alterne ski de rando, marche à pied, footing et sorties en vélo. Tout ce petit programme me fait faire environ 15-20 heures de sport par semaine. Je prends du plaisir dans tous ces sports mais commence un peu à m'impatienter des courses... Vivement le mois de mars! La reprise va avoir lieu le 29 mars avec la "Val de Lorraine" à Faulx. Le calendrier est encore provisoire. Il devrait y avoir 6 courses d'enduro dont 2 de 2 jours pour le championnat Suisse.
Je vous souhaite une excellente année 2014!
Meilleures salutations
Cédric

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire!
Il sera visible dès approbation!
Meilleures salutations